Réforme de la formation professionnelle : Comment monter le financement d'un EMBA aujourd'hui ?

21 JUILLET 2015

reforme_professionnelle_630x285

Il existe 4 sources de financement : l'employeur, les fonds dédiés à la formation professionnelle, le financement individuel et les bourses.

En Executive MBA, le recours aux bourses reste marginal. Mais les écoles soutiennent chaque année quelques candidats prometteurs. 

"Bien monter son financement passe d'abord par le soutien de l'employeur. 55% de nos participants sont financés par leur entreprise" confie Christine Neveux d'EMLYON. Un financement d'entreprise peut en cacher un autre. Les entreprises construisent leur participation à partir de plusieurs lignes budgétaires : le plan de formation et/ou une réaffectation du variable. Certaines entreprises assument tous les frais. D'autres s'assurent de l'investissement futur du collaborateur en engageant son variable. La promesse écrite de ne pas s'envoler trop vite ailleurs fait souvent partie du package. 

Si le recours aux fonds mutualisés de la formation professionnelle s'impose, il est utile de solliciter l'aide des écoles elles-mêmes pour monter le dossier. La législation change, le DIF devient le Compte Personnel de Formation (CPF). Un changement de société n'éteint plus les droits ouverts à la formation. Les OPCA accordent - ou pas - tout ou partie du financement requis. Mais, uniquement pour certaines business schools triées sur le volet ! "Le CPF apportera une partie du financement des EMBA EMLYON mais pas la totalité, ma mission est aussi de conseiller sur les solutions de complément." ajoute Christine Neveux. "La Période de Professionnalisation" est une autre piste. Les entreprises peuvent solliciter des fonds mutualisés au bénéfice de leur collaborateur." Ce système est porteur pour certains publics prioritaires comme les femmes de plus de 45 ans par exemple". 

In fine, un financement individuel peut boucler le tout. D'autant que ce recours à la cassette personnelle est déductible des revenus imposables au titre des frais réels. "Les EMBA empruntent. Les taux négociés - 1,80 % à fin 2014 pour EMLYON - leur évitent de se défaire de leurs économies.".