Raja El Asmar

Vos contacts

- EMBA Lyon: Safae Aboukaram 04 78 33 70 66

- EMBA Paris: Fotios Konstantinidis 01 53 34 23 62

- EMBA Casablanca: +212 522 64 18 18

Un banquier libanais tire profit de la diversité d'un MBA Européen

 

Raja

 

Raja El Asmar s'appuie sur un MBA de l'école de commerce française EMLYON pour exercer en dehors du Liban, dans la zone euro.

Raja El Asmar est un banquier libanais qui cherche à développer sa carrière sur le continent européen. Il suit un MBA de l'école de commerce EMLYON, un établissement français prestigieux, où il bénéficie d'un entourage très diversifié et d'une expérience internationale qui devraient l'aider à progresser sur le plan professionnel.

Ancien analyste de crédit du groupe bancaire BLOM, classée plus grande banque libanaise en termes de profits l'an dernier, il a occupé ce poste pendant deux ans. Avant cela, il avait travaillé pendant trois ans en tant que spécialiste des opérations dans la banque d'investissement de BLOM. Il avait auparavant effectué un stage chez Bank Audi sal, un autre prêteur important du Liban. Il a intégré EMLYON cette année.

Raja travaille actuellement sur un projet de MBA qui consiste à jouer le rôle de consultant en affaires pour euronews, un groupe de médias qui détient la chaîne d'information la plus regardée d'Europe, en aidant l'entreprise à tirer profit de son image de marque et à étendre son rayonnement mondial.

 

  • Pourquoi avez-vous décidé d'entamer un programme de MBA ? 

Après cinq années d'expérience dans le secteur bancaire à Beyrouth au Liban, je me sentais prêt pour une toute nouvelle expérience internationale.  Je souhaitais faire évoluer ma carrière en échangeant avec des collègues provenant d'horizons différents et en me concentrant sur des cours qui me permettraient de perfectionner mes compétences en gestion.

 

  • En quoi votre école de commerce de détachait-elle du lot ? 

L'école de commerce EMLYON offre un programme de MBA vraiment unique. L'accent mis sur l'entrepreneuriat, avec la possibilité en parallèle de se spécialiser dans des domaines très divers comme la finance, la stratégie et le marketing, était un aspect très séduisant.

J'ai également été attiré par le projet de conseil confié par le programme aux étudiants pendant une année auprès de multinationales.

En outre, les effectifs relativement réduits des classes vous permettent de ne pas être réduit à un numéro de plus, contrairement à d'autres écoles de commerce. Les enseignants et les directeurs du MBA d'EMLYON assurent un suivi auprès des étudiants.

 

  • Comment décririez-vous la culture de votre école de commerce ? 

Avec près de 35 étudiants qui représentent environ 22 nationalités différentes, le groupe offre une diversité culturelle inespérée. Tous les continents sont représentés, sans exception. La culture française a aussi une influence considérable et indéniable sur l'école, ce qui représente un gros avantage pour tous ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur ce pays à l'histoire très riche. 

 

  • Quel aspect du MBA s'est avéré être le plus précieux ? 

L'aspect le plus précieux du MBA a été l'interaction avec des étudiants de différentes nationalités. J'ai eu la chance de pouvoir apprécier les différences qui existent d'une culture à l'autre. En classe, chacun a sa propre façon de penser, ce qui est à la fois intéressant et compliqué à gérer.

Les enseignants sont issus également de régions différentes et chacun a sa propre manière de transmettre ses idées.

 

  • Quel conseil donneriez-vous à ceux qui sont sur le point de postuler à une école de commerce ? 

Ils doivent se préparer à une expérience unique et à en profiter au maximum. Ils seront surpris par la vitesse à laquelle le temps file pendant le programme de MBA.

 

  • Quel a été le plus grand défi que vous ayez eu à relever chez BLOM BANK ? 

La principale difficulté a été pour moi de conserver ma motivation et de faire mon travail de façon efficace, même s'il m'est parfois arrivé de devoir faire face à une pression énorme. Je me suis toujours poussé à avancer jusqu'à avoir atteint mes objectifs. 

 

  • Quels sont vos prochains plans de carrière ? 

Grâce à mon diplôme de MBA, j'espère pouvoir travailler dans une institution financière multinationale en Suisse ou en France. L'un de mes principaux objectifs de carrière est de travailler en Europe, cela me permettra certainement d'évoluer et d'acquérir une expérience internationale précieuse, en plus de ce que j'ai déjà réalisé dans mon pays d'origine.