Portrait Laëtitia Flye Sainte Marie

Vos contacts

- EMBA Lyon: Safae Aboukaram 04 78 33 70 66
- EMBA Paris: Marjorie Diebolt 04 78 33 78 38
- EMBA Casablanca: +212 522 64 18 18

LAËTITIA FLYE SAINTE MARIE, LIBÉRÉE GRÂCE AU MBA

 

 

Une fois n’est pas coutume : tous les entrepreneurs ne naissent pas entrepreneur ! Laëtitia Flye Sainte Marie, évoluant dans le domaine de la formation, a été prise par cette fièvre après un MBA à l’emlyon qui a libéré son potentiel en lui apportant de nouvelles compétences et surtout, une nouvelle posture.

 

 

AAEAAQAAAAAAAAW3AAAAJDU2OWU1YWUyLTdkMDktNGUyNi05NmEwLWUyMmQ4MmRmNDYxYQ

Laëtitia Flye Sainte Marie n’arrête jamais. Elle fait mille choses à la fois, multiplie les projets, s’intéresse à tout, effectue des semaines à rallonge. Et elle en est la première surprise ! Car ce tempérament est nouveau. Il s’est emparé d’elle au cours d’une formation à l’emlyon business school : l’Executive MBA, qui lui a donné l’envie d’entreprendre

Plus jeune, Laëtitia Flye Sainte Marie n’avait pas de choix déterminé sur son avenir professionnel. Après le bac, elle rejoint ses parents en Amérique du Sud pendant un an. De retour en France, elle entame un BTS Action commerciale puis enchaîne des périodes de voyages et des périodes travaillées dans le monde émergent de la téléphonie mobile et d’internet. En 2000, la naissance de son premier enfant est l’occasion de faire un point sur sa vie professionnelle et de faire un premier choix : elle souhaite désormais être formatrice en informatique. Après une formation d’un an à Angers en ingénierie pédagogique, elle revient à Lyon et se consacre au montage de formations pour divers entreprises et organismes. En 2006, elle est recrutée comme directrice des études à l’IFAG (Lyon). « J’ai beaucoup évolué dans ce métier mais je voulais autre chose. En fait, je souhaitais gagner en compétences pour diriger une école. J’ai cherché une formation qui m’apporte une vision globale et stratégique. J’ai choisi emlyon business school dont la formation semblait très équilibrée en termes de vision nationale et internationale, en termes d’acquisition de compétences et de développement personnel ».

 

  • Un atout évident en termede développement personnel

Nous sommes en 2010, Laëtitia Flye Sainte Marie débute sa formation, le vendredi soir et le samedi, en parallèle de son métier. Diplômée en 2012, elle sort complètement transformée de cette expérience. « Cela a été une révélation, se souvient-elle. Grâce à des cours de qualité, des intervenants délivrant des messages détaillés, j’ai effectivement découvert une réflexion globale et stratégique du management. Mais surtout, le volet “développement personnel” m’a permis de mieux me connaître, de construire un changement de posture, de savoir étayer mes avis par des arguments réfléchis, de tout tresser parfaitement. Après cela, on sait ce que l’on veut, ce que l’on ne veut pas, ce qui est cohérent ».

 

  • Armée pour entreprendre

Avec cette prise de hauteur, la nouvelle Laëtitia Flye Sainte Marie s’est trouvée de nouvelles ambitions. En 2013, elle créée son entreprise, Laet’s Mind. « Ce n’était pas prévu et, surtout, pas envisageable pour moi auparavant. Je ne me sentais pas compétente et pas prête à quitter le confort du salariat. Le MBA ouvre les chakras. On apprend aussi à travailler très vite et très bien, on a de nouveaux automatismes, on est plus synthétique, plus performant. On se situe donc bien au-delà de l’acquisition de connaissances. Et surtout, on vit désormais avec un réseau d’anciens élèves qui est devenu pour moi prioritaire et très puissant ».
 
Laet’s Mind fête ses trois ans d’existence. L’entreprise est spécialisée dans l’innovation en formation et transmission de savoir. Elle crée des dispositifs sur mesure pour les entreprises. Elle s’est faite connaître par la création de MOOCs tels que le MOOC intitulé « 7 semaines pour trouver le job de mes rêves » ouvert à toutes et tous. Plus récemment, Laëtitia Flye Sainte Marie a même monté une filiale commune (Circularevolution), avec l’entreprise d’une autre ancienne élève d’emlyon business school (Catherine Clauzade), dans le domaine des formations à l’économie circulaire. L’aventure continue.