Intrapreneuriat : emlyon business school parie sur la (trans)formation intensive et profonde de l’entreprise

17 OCTOBRE 2019

Passer d’une idée à un concept étayé, business plan à l’appui ; apprendre à pitcher ; créer une dynamique durable et efficace au sein d’une équipe… L’intrapreneuriat est une opportunité pour un membre d’une entreprise, d’endosser sur une courte période le rôle de chef de projet d’une mission atypique et personnelle. Le programme sur-mesure « Safran’s Intrapreneur Boot camp », co-construit avec emlyon business school, témoigne des avantages de l’expérience. Une solution de formation ancrée dans la réalité de l’entreprise loin du mythe de l’entrepreneur excentrique. Explications.

Professionnaliser l’intrapreneuriat

EBR_5443

Etre précurseur n’est jamais chose facile. Pourtant, quand Roland Calori, professeur à emlyon business school en management stratégique, et directeur de la recherche, propose au cours de l’année 2 000 à Véronique Bouchard, nouvelle enseignante et chercheuse de l’école, de s’intéresser à l’intrapreneuriat, les dés sont déjà lancés. « Nous avons démarré nos premiers cours dédiés à l’intrapreneuriat en 2005. Quelques années plus tard, de grands groupes tels qu’Orange France Télécom, le groupe pharmaceutique Bristol-Myers Squibb, la MACIF ou encore le groupe industriel Plastic Omnium, ont fait appel à nous », partage-t-elle. Aujourd’hui, référence dans le domaine, emlyon business school poursuit ses formations sur-mesure en entreprise. En parallèle, l’école a développé des cursus de formations en fonction des profils : un MBA avec spécialité corporate entrepreneurship et des formations courtes avec certificat à la clé.

Qu’attendent les « élèves » de la formation ? Acquérir la posture et les connaissances qui leur permettront de porter des projets innovants au sein de leur entreprise, découvrir comment transformer la culture d’entreprise et mettre en place des dispositifs favorables à l’intrapreneuriat. Pour Véronique Bouchard, « l’intrapreneuriat permet de répondre à plusieurs besoins fondamentaux de l’entreprise tels qu’attirer et retenir les talents, développer le business de l’entreprise ou favoriser l’apprentissage individuel. Il permet d’accélérer le cycle de développement d’un projet en passant outre les procédures classiques ».

Le « We love intrapreneurs » de Safran : un programme sur-mesure

EBR_6593

C’est dans cette logique qu’a été conçu le programme d’intrapreneuriat de Safran en collaboration avec l’équipe d’emlyon business school et la direction de l’innovation de Safran. Le programme a accompagné 7 équipes composées chacune de 4 collaborateurs. « La réputation de pionnier d'emlyon business school en matière d’intrapreneuriat a apporté de la légitimité à notre projet en interne. Sa compréhension des enjeux économiques des grands groupes, associée à une connaissance des nouvelles méthodes pratiquées dans les start-up, a représenté un atout décisif dans le succès du programme », se réjouit Olivier Leclerc, Responsable Intrapreneuriat chez Safran. La formation révèle des ‘innovacteurs’, des acteurs capables de repenser leurs méthodes de travail et d’insuffler une nouvelle dynamique dans l’entreprise. emlyon business school soutient les incubés, améliore la dynamique de l’équipe par une répartition des tâches. » À l’issue du programme étalé sur quatre mois et intercalé de suivis réguliers par des coachs d’emlyon business school, deux équipes sont parvenues à susciter l’intérêt du programme d’accélération monté par Safran. Leur fiche de poste indique désormais « intrapreneur », et ils sont chargés d’intégrer leurs projets aux produits et services du Groupe.

Des avantages business et talent

Avec ce « boot camp », Safran a souhaité recréer les conditions intenses qui font l’efficacité commerciale de l’entrepreneuriat : « En tant quentrepreneur, on voit toujours le verre à moitié plein, on transforme une contrainte en opportunité, affirme Rickie Moore, professeur en entrepreneuriat et responsable pédagogique du programme SIB Safran à emlyon business school. Pensé sur trois sessions de trois jours chacune, et développé en co-construction étroite avec Safran, le boot camp s’est tenu au sein des locaux de Safran à Massy, à Saclay et dans les locaux parisiens d’emlyon business school. Au programme : transformer les idées en opportunités, valider un marché, effectuer l’étude de faisabilité, le business plan, le pitch… le tout, avec un fort accent placé sur la cohésion d’équipe. « La formation lance les participants sur une trajectoire de transformation intrapreneuriale, qui les sort de leur zone de confort, explique Rickie Moore. Ils doivent acquérir des connaissances, des compétences et des bons comportements d’un intrapreneur afin de développer une preuve de concept de leur idée, validé par au moins un client et présenter leur projet à un jury Safran pour sélection ».

EBR_5596

Sortis de leur quotidien, les intrapreneurs s’investissent ainsi dans des missions inhabituelles: rencontrer les fournisseurs, gérer des budgets… « Nous avons appris à tester rapidement des concepts que je naurais jamais crus réalisables dans le Groupe », raconte Pierre Alvarez, incubé du programme. Suite au programme, son projet de fonderie par simulation 3D a été retenu pour intégrer l’accélérateur de Safran. Ingénieur de formation, il a pu valoriser ses acquis, développer de nouvelles compétences : « J’ai appris à pitcher sans dire une dizaine de fois ‘en fait’ !, partage-t-il avec le sourire. Les formateurs nous donnent confiance en nous, avec des outils pour optimiser le travail en équipe et un accompagnement exigeant et bienveillant de nos projets. C’est une chance extraordinaire de pouvoir prendre du recul sur le quotidien. L’intrapreneuriat nous donne une légitimité pour notre sujet. » Le certificat délivré à l’issue de la formation justifie de l’expérience et de la capacité intrapreneuriale du collaborateur.

Cette première session a été ouverte à près de 50 000 collaborateurs; 12 projets ont été déposés, sept équipes retenues pour le programme et 2 incubées dans le booster entreprenariale.

Safran a démarré  une nouvelle session d’intrapreneuriat dès juillet  avec un nouvel appel à projets. La sélection des 7 équipes qui entreront dans cette nouvelle saison est attendue pour le 14 novembre.

Ouverture de l’Institut de l’intrapreneuriat

Au vu des résultats et de la professionnalisation croissante de l’intrapreunariat, emlyon business school a décidé de créer l’Institut de l’intrapreneuriat. Objectif : former les dirigeants et responsables opérationnels aux pratiques de l’intrapreneuriat jusqu’à l’aboutissement de leur projet. La clé de voute de l’Institut tient dans la richesse de la « communauté apprenante » d’intrapreneurs, d’experts, de chercheurs et managers impliqués. Avis aux professionnels à la recherche de nouveaux challenges, ce nouveau « hub » de la discipline est attendu pour juin 2020.