Ils étaient plus de 100 professionnels ce jour-là à Paris à apprendre à devenir acteur de leur carrière, vous serez le prochain en lisant cet artic...

23 FÉVRIER 2018

 

P1050190

 

Le samedi 20 janvier dernier, Dominique Seguin, Directeur Associé de Kestio et intervenant du service carrière d’emlyon business school, nous a fait le plaisir de venir animer une conférence sur notre campus parisien. Et oui ! En plus d’être implanté à Lyon, emlyon business school se trouve aussi à Paris !

  •  La thématique ? Le « personal branding »
  • Le public présent ? Plus d’une centaine de cadres et dirigeants d’entreprises de la région parisienne

C’est à la suite d’un événement difficile de sa propre vie que Dominique Seguin s’est tout particulièrement intéressé à la thématique du personal branding. Voici en quelques lignes les conseils qu’il a prodigué aux personnes présentes, pendant cette intervention pour le moins très inspirante.

 

« Avez-vous déjà vécu ce moment dans votre vie professionnelle, où vous êtes remercié ? Il est assez compliqué d’anticiper ce genre d’événement et vous ne serez pas toujours décideur. Qu’importe le nombre de décisions que vous prenez dans votre journée, au travail ou dans votre vie personnelle, celle-ci n’est pas de votre ressort.

Comment le personal branding peut-il constituer un moyen d’orienter votre démarche vers le choix, et de devenir le maître de votre destin professionnel ?

Il vous faut tout d’abord accepter de voir disparaître, dans une dizaine d’années, le si sécurisant contrat à durée indéterminée, de plus en plus inadapté aux nouveaux business models se voulant agiles. Le CDI à beau rassurer les deux parties en apportant une certaine stabilité, il vous empêche de vous dépasser. Ce n’est plus la structure mais l’expertise et le réseau qui seront les réponses aux nécessités d’innovation et de compétitivité des entreprises. C’est en cela que le personal branding devient un processus indispensable afin de sortir du cadre de votre entreprise et de votre secteur d’activité.

L’accélération digitale en est aussi la cause comme l’illustre l’exemple du Velib, ou comment une innovation ayant nécessité des investissements et des aménagements colossaux a pu se faire dépasser par seulement deux mois de codage et un simple hashtag. Nous ne sommes pas accoutumés à ce que les choses changent de façon abrupte ni à ce que les méthodes éprouvées ne fonctionnent plus d’un jour à l’autre.

L’avènement du digital ne vous permettra plus de prévoir le futur en regardant en arrière comme vous aviez l’habitude de le faire, c’est pourquoi vous devez orienter votre démarche vers le choix et vers la prise de décision, et anticiper plutôt que subir les décisions prises à votre insu. Votre réseau doit donc être au cœur de cette démarche, activé avant même que vous en ayez besoin.

Comment construire votre personal branding ?

La première chose à faire est de structurer votre projet autour de trois questions : Qu’est-ce que j’aime faire ? Qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que le marché, mes clients, ma cible, attendent de moi ? Vous êtes très souvent conscient de vos compétences mais il n’est pas habituel de le lier avec ce que vous voulez et aimez vraiment faire. La difficulté du personal branding, c’est d’être clair, de rester cohérent avec son projet mais surtout d’avoir un feedback. Délivrez votre message en permanence car la constance dans la communication est primordiale. Soyez visible sur les réseaux sociaux et peaufinez votre profil car il est la porte d’entrée de votre réseau. Nourrissez-le de contenus intéressants avant d’être intéressés et engagez avec des contacts inconnus afin d’élargir votre cercle. Enfin, gérez vos relations en off-line pour créer du contact réel en participant à des événements, des rencontres d’anciens élèves et des dîners car, rien ne remplace le contact humain. »