Portrait Vincent Delozière

Vos contacts

- EMBA Lyon: Safae Aboukaram 04 78 33 70 66
- EMBA Paris: Marjorie Diebolt 04 78 33 78 38
- EMBA Casablanca: +212 522 64 18 18

Vincent Delozière : « Tu sors d'une bonne école : profites-en, lâche-toi et fais-toi plaisir »

 

Depuis le 1er septembre 2015, Vincent Delozière (MBA 2002) est à la tête de Refresco Gerber, géant européen de l'embouteillage coté à la Bourse d'Amsterdam. Un parcours sans faute pour ce « chti » qui a gravi tous les échelons de l’entreprise. Aujourd’hui, il partage son temps entre Rotterdam et la Drôme, où il habite toujours sa famille.

100_240x160_2690607978_1454081214deloziere

  • Comment en êtes-vous venu à passer un MBA à l’EMLYON ?

C’est Jean-Luc Bongrain qui m’a donné cette chance. Il a estimé que pour poursuivre  ma carrière, il fallait que je me forme suffisamment. C’est aujourd’hui ce qui plaît aux fonds d’investissement avec lesquels je travaille. So mon école d’ingénieur à Lille n’était pas la plus cotée, j’en ai conservé un franc-parler qui séduit tout en parlant le même langage que mes interlocuteurs.

  • Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu à EMLYON?

Déjà j’y ai appris tout ce qui me faisait défaut : la finance et la stratégie. Mais surtout, un professeur m’a dit un jour : « Tu as l’étoffe d’être un futur DG, fonce ! ».  Il avait raison, même si je n’aurais jamais imaginé être aujourd’hui à la tête d’un tel groupe !

  • Que retenez-vous de votre passage à l’école ?

De cette époque je garde un souvenir forcément ému : en septembre je commençais la formation et deux mois plus tard ma première fille naissait. Ce sont aussi des souvenirs de travail intense. Dans ma promotion, nous étions tous en part-time. Pour réussir à concilier vie-privée et vie-professionnelle nous avons appris à ruser avec certains. On se partageait le travail, l’un commençait un powerpoint qu’un autre terminait. C’est une formation intense, vous êtes dans un tunnel, sans avoir beaucoup de temps à consacrer aux autres. Pour autant, je conseille à tout le monde de pouvoir l’intégrer, ma fille la première qui est une passionnée de marketing.

  • Quels conseils donneriez-vous à un étudiant ?

Tu sors d’une bonne école : profites-en, lâche-toi et fais-toi plaisir. Je constate aussi un manque parfois d’envie d’entreprendre. Les jeunes ont peur de monter une entreprise, pourtant après EMLYON vous avez tout le bagage nécessaire pour réussir votre business.

  • Votre solution détente ?

En semaine je lis de nombreuses revues économiques, le week-end je me plonge volontiers dans une BD pour me détendre. Je suis aussi un grand lecteur de livres d’espionnage.

  • Un entrepreneur, un dirigeant qui vous inspire ?

J’ai lu tous les ouvrages de Jack Welsh, l’ancien président de General Electric. Pour moi il représente le véritable entrepreneur. Il a su replacer l’homme au centre de l’entreprise en mêlant directif et participatif. En France, le parcours d’Emmanuel Besnier de Lactalis est aussi intéressant de même que celui de Michel-Edouard Leclerc, un patron à mon sens courageux. Tous ces hommes ont un point commun : l’âme d’entrepreneur

  • Quels sont vos projets à venir ?

J’ai pris la direction de Refreco très récemment. Ce job devrait encore m’occuper un moment. Mais à très court terme, je répondrais réussir un long week-end de chasse. Et si je réfléchis déjà à comment ralentir le rythme d’ici une dizaine d’années, si l’on vient me chercher pour amener une entreprise au plus haut, rien ne dit que je résisterais !