Portrait Stéphane Vial

  • Icône Diplômes
    Advanced Management Programme

  • Retour
Gonzague Werquin N&B

VOTRE CONTACT

Gonzague WERQUIN
Conseiller en formation
04 72 18 29 46

stephane_vial

Stéphane Vial éclaire son parcours d'entrepreneur

En retournant à l’école pour suivre l’Advanced Management Programme d’emlyon business school, Stéphane Vial a fait prendre un virage à sa carrière. Il a délaissé son rôle de commercial en chef pour endosser ses habits de président de Sesaly.

Commercial dans l’âme, Stéphane Vial a dû se résoudre à abandonner, à « faire le deuil » de cette activité pour se consacrer pleinement à son rôle de président. Il a conservé toutefois une relation privilégiée avec son principal client, le constructeur de bus Van Hool en Belgique. Histoire de garder un contact avec le marché.

Ce virage a été facilité par la formation Advanced Management Programme (AMP) suivie à emlyon business school entre mai 2016 et juin 2017 avec vingt autres dirigeants. Au terme de ce programme intensif, il a pu rédiger un mémoire sur la stratégie de son entreprise qu’il a présentée à ses collaborateurs en septembre. Mémoire qui fait office de feuille de route pour Sesaly pour les cinq prochaines années.

Une croissance lumineuse

Sous la direction de Stéphane Vial, Sesaly a déjà changé de dimension. La TPE familiale s’est muée en PME. Créée par son grand-père qui était avant tout un technicien, un opticien qui fut le premier à introduire des lentilles de Fresnel dans des feux de signalisation, l’entreprise rhodanienne s’est d’abord fait un nom comme équipementier de constructeurs de cars et de bus. Elle fut aussi pionnière dans l’installation du premier feu clignotant pour ambulance, puis de leds à bord de bus Kässbohrer en 1988. Commercial comme son père, Stéphane Vial est entré chez Sesaly en 1994 et ne l’a plus quitté. En 2001, il a pris seul le volant et racheté toutes les parts de la société.

Boîtier d’ouverture de porte, spots et éclairage général à base de leds, toujours dans les bus, triangles lumineux sur véhicules d’intervention pour EDF, Orange, panneaux de chantier, gyrophares pour bennes à ordures ménagères ou nacelles élévatrices, lampe de table à led pour le TGV Océane, feux arrière de bus… Sesaly est devenu un fournisseur majeur des constructeurs de cars et bus, de trams et de trains, de véhicules industriels. Entre 2005 et 2017, ses effectifs ont été multipliés par dix. Entre 2010 et 2017, son chiffre d’affaires a doublé pour s’établir à 25,9 M€ sur son dernier exercice. Dont 40 % à l’international.

Un nouvel équilibre « Pendant très longtemps, j’ai agi et avancé comme une locomotive, toujours tourné vers le client. Axé sur le court terme », reconnaît Stéphane Vial qui a mis du temps à se convaincre de la nécessité de prendre du recul. « Mais on est arrivé à un moment où la société avait besoin d’avoir un président, une stratégie. » Pour l’appréhender, le chef d’entreprise a cherché des outils qu’il a trouvés dans le cadre de la formation AMP à emlyon business school. Les échanges avec les « pairs » de sa promo ont aussi été « riches » et très utiles. Ces treize mois de formation lui ont permis de prendre de la hauteur pour anticiper l’avenir. « Cela m’a ouvert les yeux », assure Stéphane Vial qui a ainsi pu « mieux définir sa vision de l’entreprise ». Aujourd’hui, le président a trouvé ses marques, un équilibre. Bien entouré, il s’occupe davantage d’organisation, de management, de gestion, de finances, « ce que je faisais très peu jusqu’à présent », reconnaît-il.

Pour le moment, priorité est donnée à la mise en oeuvre d’une organisation inter-services plus efficiente. A cinq ans, Sesaly vise les 30 M€ de chiffre d’affaires. Aujourd’hui Stéphane Vial affiche une certaine « prudence » face à la concurrence, au marché, à l’accélération du cycle de vie des produits. Le principal axe de développement de Sesaly reste lié aux réponses apportées aux cahiers des charges de ses clients. Et à la force de frappe de son bureau d’études qui conçoit tous les produits de la société dont la fabrication est sous-traitée à 80 % dans un rayon de 200 km autour de Lyon. Un modèle qui a fait ses preuves puisque l’entreprise de Saint-Priest fournit toujours en produits made in France les usines turques de cars Mercedes et Man.

L’évolution du programme pour dirigeants

Pour accompagner les dirigeants face aux transformations, emlyon business school a repensé son offre de formation 2018 et a rapproché l’Advanced Management Programme et l’Executive MBA au sein d’un parcours unique. Ce programme réunissant désormais des cadres et des dirigeants d’entreprise favorise d’autant plus des échanges riches et variés entre participants. Après avoir fait le choix d’un parcours d’approfondissement, comme celui de dirigeant de PME, les participants obtiendront désormais tous le diplôme Executive MBA, reconnu à l’international !

 

écrit par Vincent Charbonnier, Bref Eco