Portrait Stéphane Gonzalez

  • Icône Diplômes
    Advanced Management Programme

  • Retour

VOTRE CONTACT

Marjorie Diebolt
Conseiller en formation
04 78 33 78 38

Stéphane Gonzalez l’entrepreneur de proximité  

 

Après vingt ans d’expériences entrepreneuriales, Stéphane Gonzalez prend le temps de la réflexion et de l’analyse de ses pratiques professionnelles. Pour se faire accompagner dans cette démarche, il s’est engagé dans l’Advanced Management Programme d’emlyon business school.

 

stephane_gonzalez

Depuis mai 2016, Stéphane Gonzalez retourne, chaque fin de semaine, sur les bancs de l’école. A 45 ans, le fondateur-dirigeant de l’agence de communication digitale Omaha Beach (Brignais ; CA 2015 : 520.000 euros ; 9 pers.) a choisi de suivre l’Advanced Management Programme (AMP) d’emlyon business school.
Un choix guidé par le besoin de valider sa longue expérience et la nécessité de passer un cap. “Je n’ai pas fait une grande école de commerce. Cela ne m’a jamais fait défaut jusqu’à ce que je tente de lever des fonds pour un projet complémentaire. Je me suis rendu compte qu’il me manquait quelques codes, une posture et un maillage plus important pour remporter la mise”, souligne le titulaire d’une maîtrise d’histoire contemporaine doublée d’un master transfert de savoir et nouvelles technologies de l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis.

 

  • La force du local

Pourtant, Stéphane Gonzalez est un homme de terrain et de rencontres. “Je crois en la proximité et à l’interconnectivité des TPE/PME”, souligne le dirigeant. Il a l’habitude, autant pour faire des affaires que pour façonner son réseau, d’alimenter régulièrement son blog (fabriktv.com) de chef d’entreprise avec des petites vidéos de dirigeants. “En local, le contact se crée vite, avec une petite caméra,nous avons deux minutes pour faire connaissance, c’est très spontané et très intéressant”, détaille le féru d’histoires en tous genre.
C’est d’ailleurs par l’histoire - il aurait dû être professeur mais a raté l’oral du Capes - qu’il découvre les nouvelles technologies. D’abord par la piste audio puis par le CD-Rom, où il consigne les témoignages des prisonniers de guerre de Saint-Genis-Laval dont il a (aussi) fait un livre, puis s’engouffre dans la vague de l’internet, de la 2D/3D et du blog. Il lance alors “La voix du coq”, un blog sur l’actualité de la commune de Saint-Genis-Laval. “Cela est vite devenu un vrai média, assez lu. C’est là que j’ai pris conscience de la force du local”, souligne le serial entrepreneur. Dans la même veine, il imagine Footengo.fr, le premier média digital autour du foot amateur en France, présent aujourd’hui sur 41 départements (150 correspondants, 5 journalistes salariés), qu’il vient de céder.

 

  • Agilité quotidienne

Cette vision territoriale ne l’empêche pas de voir plus loin. “Choisir - et être pris - dans un établissement prestigieux est d’autant plus valorisant quand on travaille en proximité. Le programme permet d’acquérir une dimension internationale mais mon expérience est aussi très enrichissante pour les autres. C’est la force du programme et de nos intenses échanges intellectuels, poursuit-il. Pourtant, ce n’est pas une tâche toujours facile. Les études de cas sont de très haut niveau et en anglais. “Il faut que je travaille la langue”, confie-t-il avec humour.

Grâce à l’élan insufflé par l’Advanced Management Programme, il compte bien mettre en œuvre son plan d’action. “Aller dans cinq ans à San Francisco, Berlin ou ailleurs, assure le dirigeant, mais pas forcément pour m’y installer, plutôt dans l’idée d’emmener des entrepreneurs dans des voyages d’étude, de découverte à la recherche de solutions et de bons sens.

L’occasion aussi d’expérimenter des nouveaux modèles pour Omaha Beach, tant au niveau du management que de la structuration de l’offre qui pourrait s’orienter autour de l’événementiel à destination des entrepreneurs. “Avant, j’avais peu d’outils. Ce qui est intéressant, c’est que je peux désormais les tester en temps réel. Nous sommes en mode agile et avons la capacité de vite réagir”, poursuit ce père de trois enfants, à qui il reste encore du temps pour pratiquer la course à pied. Et de viser, dans cinq ans, 1,2 million d’euros de chiffre d’affaires et vingt salariés, réunis dans un lieu atypique et ouvert. “Un bâtiment en bois, convivial, entre entreprises et lieu de vie autour de la création d’entreprise”, dévoile-t-il.

 

Bio express
  • 1971 : Naissance à Oullins,
  • 1994 : Maîtrise d’histoire contemporaine (Université Lumière Lyon 2),
  • 1997 : DESS NTIC (Université de Valencienne),
  • 1998 : Historien conseil, SG Media,
  • 1999 : Associé et chef de projet, Power,
  • 2001 : membre fondateur de Geronimo,
  • 2003 : fondateur-dirigeant d’Omaha-Beach,
  • 2008 : fondateur-dirigeant de Footengo.

 

écrit par Baptiste Antoine - Bref Eco