Portrait Jacques Moyrand

  • Icône Diplômes
    Advanced Management Programme

  • Retour

VOTRE CONTACT

Marjorie Diebolt
Conseiller en formation
04 78 33 78 38

JACQUES MOYRAND (AMP-CPA 86), ENTREPRENEUR RHÔNALPIN DE L’ANNÉE 2012

 

Le Prix de l'Entrepreneur de l'Année est une récompense décernée tous les ans par Ernst & Young et L'Express, avec le soutien de la Compagnie financière Edmond de Rothschild, le journal les Echos, Oseo et Verlingue, à des entrepreneurs distingués dans sept domaines particuliers (la performance économique de l'entreprise, l'innovation, l'international, l'engament sociétal, etc.). Pour cette édition 2012, ce ne sont pas moins de quatre anciens d'EMLYON qui ont été récompensés.

 

Jacques Moyrand

 

 

  • Le prix le plus emblématique, celui d'entrepreneur de l'année pour la région Rhône-Alpes, a été attribué le 17 septembre dernier à Jacques Moyrand, président de Gattefossé. Ce groupe familial est spécialisé dans la création, la fabrication et la commercialisation d'excipients pour l'industrie pharmaceutique et d'ingrédients pour la cosmétologie. Grâce à des investissements constants en recherche et développement, une politique d'internationalisation volontariste et la mise à disposition de ses employés de conditions de travail particulièrement favorables, Gattefossé est aujourd'hui une Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI) d'envergure mondiale, présente dans plus de 60 pays, qui a su garder son indépendance capitalistique. Première d'une série de quatre interviews.

Pourquoi pensez-vous que le jury a souhaité vous remettre le prix d'entrepreneur de l'année 2012 pour la région Rhône-Alpes ?

  • Recevoir ce prix a été pour moi un grand honneur. Je le partage avec tous les salariés qui composent l'entreprise. Ils y sont attachés et la distinction qui m'a été remise est aussi la leur. A travers cette nomination, les jurés ont voulu récompenser l'accomplissement de performances obtenues sur l'ensemble des fonctions qu'une entreprise doit assurer : la recherche, la fabrication, le contrôle qualité, le marketing des produits, la vente, la gestion des ressources humaines et financières,...etc.
  • Notre entreprise est reconnue pour ses technologies et son savoir-faire. Chez Gattefossé, nous agissons dans la durée et investissons de façon continue, même en temps de crise, ce que nous avons d'ailleurs réalisé en 2011 en construisant le nouveau Pôle Technologique Blanche Gattefossé sur notre site de Saint-Priest.
  • Enfin, nous sommes attentifs à ce que nos collaborateurs exercent leur travail dans un environnement et des conditions agréables et avec un matériel performant. Cela s'accompagne aussi d'une politique de rémunération juste et cohérente.

Pouvez-vous préciser en détails ce dernier point ?

  • Chez Gattefossé, le salaire le plus élevé représente neuf fois le salaire le plus faible. L'échelle des rémunérations s'inscrit dans un éventail qui écarte des exagérations généralement impossibles à expliquer. Vous ne pouvez pas récompenser les performances obtenues par une entreprise par des salaires individuels excessifs aux yeux de toute une communauté de travail car, en règle générale, de tels écarts ne peuvent pas se justifier.
  • Les exemples d'exagérations de la part de certains dirigeants se sont multipliés dans un passé encore proche et ont été largement médiatisés. Je ne crois pas à la performance exclusive d'un seul par rapport à celle d'une équipe. Il faut bannir ces pratiques. L'entreprise n'est pas faite d'une collection d'individus juxtaposés les uns à côté des autres sans interaction. La performance dans l'entreprise d'une certaine taille s'apparente à un sport collectif où les valeurs de solidarité, d'abnégation et d'engagement sont clés pour prétendre au succès.

Gattefossé est aujourd'hui une entreprise d'envergure internationale disposant de clients et partenaires partout dans le monde. Que représente l'internationalisation dans le chiffre d'affaires global ?

  • Aujourd'hui, la part du chiffre d'affaires réalisée à l'international est de 73%. Quand je suis devenu dirigeant de la société en 1997, j'ai souhaité accentuer le développement de nos ventes à l'extérieur des frontières nationales et cet effort s'est révélé payant. L'Europe, qui traverse actuellement une crise profonde, risque de décroitre, et aujourd'hui, nous sélectionnons de nouveaux territoires pour y préparer nos développements futurs.

A quels pays faites-vous allusion ?

  • Nous connaissons une forte croissance dans les pays émergents, et plus généralement dans ceux où la hausse du niveau de vie commence à permettre aux consommateurs de prendre soin de leur santé et de leur apparence. En Asie, de façon générale, et en Chine en particulier, l'engouement pour les cosmétiques est indéniable et l'image du « luxe à la Française » nous aide dans notre démarche. Ainsi, les femmes n'hésitent pas à dépenser une part importante de leur salaire en produits de soin ou de maquillage.

Que retenez-vous de votre formation Advanced Management Programme / CPA effectuée en 1986 au sein de la branche Executive d'EMLYON Business School ?

  • Dans ce programme, nous étions plusieurs à assumer ou à nous préparer à des fonctions de direction d'entreprises. J'ai toujours apprécié la simplicité comportementale de ceux qui avaient déjà des responsabilités importantes sur les épaules et qui n'hésitaient pas à partager avec les autres leurs expériences et aussi leurs doutes ou parfois leurs échecs. J'étais entouré d'individus aux profils divers mais leur façon très pragmatique de voir et d'analyser les choses a été pour moi source d'inspiration.

Quels vont être les défis de Gattefossé pour les 10 prochaines années ?

  • Nous devons réfléchir beaucoup en termes de conquête géographique et à tous les dispositifs d'alliances qui pourraient permettre de nous développer dans des régions du monde où nous ne sommes pas présents... Nous avons également une exigence de réussite vis-à-vis de nos collaborateurs ; il est de ma responsabilité de développer Gattefossé afin qu'ils s'identifient aux succès de l'entreprise et lui restent attachés dans la durée. Pour satisfaire toutes ces aspirations, notre entreprise doit rester profitable et, dans le contexte économique mondial que nous connaissons, ceci risque de devenir un défi encore plus compliqué à relever ! Toutefois, je suis persuadé que Gattefossé dispose des atouts pour y parvenir avec succès.

Contact :

Jacques Moyrand : jmoyrand@gattefosse.com