Un executive MBA en fast track : 10 mois pour se relancer, ou pour renaître.

10 JUILLET 2020

Acquérir une vision à 360° du management, accéder à un salaire plus élevé, poursuivre sa carrière à l’international ou encore étendre son réseau : les avantages de suivre un MBA en milieu de carrière sont nombreux. Pourtant, suivre une formation tout en travaillant n’est pas toujours évident pour des personnes ayant de fortes responsabilités et qui ne veulent pas pour autant renoncer à leur vie personnelle.

Alors comment évoluer et passer un cap dans sa carrière sans pour autant renoncer à ses projets personnels ? 

Cela est peu connu, mais certaines écoles comme emlyon business school, proposent des MBA en fast track, c’est à dire en programme en accéléré et intensif pendant 10 mois, à plein temps. Ce format séduit de plus en plus de cadres qui quittent leur entreprise et veulent prendre un temps avant de poursuivre leur carrière, que ce soit en attendant un nouveau poste ou pour créer son entreprise.

La “middle-life crisis” : une période-clé de l’existence

La “crise de la quarantaine”, appelé aussi middle-life crisis, n’est pas qu’un lieu commun : selon certains psychologues, 80 % des personnes entre 35 et 35 ans seraient concernées, les femmes comme les hommes. Qu’est ce qui caractérise cette période ? Une remise en cause d’abord professionnelle, sur ses choix de carrière, qui cache souvent une remise en cause plus profonde, intime, sur le sens de la vie et ses valeurs.

C’est donc une période charnière dans la vie, pendant laquelle il peut s’avérer pertinent de faire une pause dans sa carrière. En effet, réfléchir au sens de ses choix et ce que l’on souhaite faire, à ce qui est vital pour soi demande du temps, mais aussi des outils. Cette introspection est souvent le passage obligé pour ensuite redémarrer, qu’il s’agisse d’un changement radical de vie ou de carrière ou bien d’une continuité.

Apprendre à nouveau et prendre un temps de recul : une vraie chance dans une carrière 

En effet, comment repenser sa vie avec un job qui nécessite quotidiennement une très forte disponibilité et une lourde charge mentale ?
Un executive MBA en fast-track (accéléré), qui se déroule sur 10 mois peut dans ce contexte s'avérer être une excellente possibilité de créer une rupture avant de rebondir comme en témoigne Alexandra de la Fontaine, co-dirigeante de la start-up Ludocare :

« J’avais besoin de m’armer, de m’équiper pour ce nouveau projet. J’ai choisi emlyon business school pour son Executive MBA en format fast track, c’est-à-dire à temps plein pendant 10 mois, qui m’a permis de m’impliquer à fond dans ce projet et de mettre toutes les chances de mon côté. Mais aussi pour son contenu, branché start-up et PME, qui me correspondait bien » Une rupture dans un parcours de vie qui s’avère être pour nombre de personnes, vitale, pour pouvoir renaître et retrouver l’enthousiasme du début de carrière. 

“Les participants viennent d’horizons divers et possèdent des projets bien différents, et c’est d’ailleurs l’alchimie créée par cette diversité qui rend cette expérience si riche.Ce qui est frappant est que tous apprécient la chance qu’ils ont à nouveau d’apprendre”, observe Stéphanie Ousaci, responsable développement pôle MBA.

Au delà du diplôme, une expérience humaine unique

Formation transversale et généraliste en management, l’executive MBA en fast track se révèle aussi être une expérience unique et intense en terme humain. Partager avec 25 collègues de promotion 500 heures de cours pendant 10 mois crée un lien unique et fort, avec des personnes d’horizons et de métier souvent bien différents : une richesse considérable, certes immatérielle mais d’une valeur incommensurable. D’abord en tant qu’expérience, mais aussi en terme d’ouverture sur les autres et au monde, à un moment de la carrière où ce besoin est très fort.

S’ouvrir sur d’autres métiers et d’autres régions

Mais un executive MBA en fast track est également un formidable moyen de développer et d’ouvrir son réseau avec des personnes-clés dans les organisations : un atout primordial pour relancer sa carrière, Car bien souvent, les débuts de carrières se déroulent dans un domaine d’activité ou un métier bien spécifique, ceci n'invitant pas à diversifier son réseau et limitant donc les possibilités d’évolution et de reconversion, mais aussi l’ouverture d’esprit. Ce point est d’autant plus important en cas de mobilité géographique : “Lorsqu’on a 35, 45 ou 50 ans et que l’on arrive dans une nouvelle région, il n’est pas forcément évident de se recréer un nouveau réseau” explique Stéphanie Ousaci. S’ouvrir à des personnes de métiers et de régions différentes est alors précieux pour mieux s’intégrer, dans la vie professionnelle. Une idée qu’illustre parfaitement le parcours de Stéphane Gard, Solution Manager Nuclear à Altran, venu poursuivre sa carrière à Lyon en venant de Paris “Le MBA permet d’étendre son réseau mais le bénéfice va au-delà : j’ai pu mieux comprendre le marché du travail de la région lyonnaise, qui est très différent de celui de Paris. En approfondissant ma connaissance du marché local avec l’aide précieuse des coachs, j’ai pu me positionner sur le marché lyonnais de manière beaucoup plus rapide et efficace, ce qui a été un gain de temps précieux”, explique -il.

Un executive MBA en fast track se révèle donc un très bon moyen de travailler ses hard skills et ses soft skills, mais aussi son employabilité, dans une période-clé de l’existence pendant laquelle prendre le temps d’une pause permet de mieux rebondir pour la suite de sa carrière et de sa vie.