Un Bac +5 après un CAP : Patrick Gaymard, parcours d’un autodidacte

13 MAI 2020

Monter des autobus, puis monter au capital

Patrick-Gaymard

 

“Gaymard, vous ne ferez jamais rien de votre vie !”
Est-ce cette phrase, prononcée au collège par un enseignant à l’égard de son élève, qui a nourri la volonté, la persévérance et l’ambition de Patrick Gaymard ?
Impossible de le savoir, pourtant le parcours du Directeur général de la société Innovations et Paysage impose le respect.
Véritable autodidacte, Patrick partage avec nous son parcours et son retour d’expérience du Programme Général de Management (PGM), qu’il a suivi de 2018 à 2019.

Lorsqu’on lui demande de retracer son parcours, Patrick Gaymard annonce la couleur : “J’ai 55 ans. Je suis dans la quarantième année de travail”. Sans le dire, on sait ainsi immédiatement de quoi la carrière de Patrick est faite : de travail, de persévérance, mais aussi d’ambition.

1980. Patrick rentre comme apprenti sur le site de Vénissieux de Renault Véhicules Industriels (Ex Berliet, aujourd’hui Renault Trucks), un des plus grands employeurs de la région Rhône-Alpes, qui produit des poids-lourds, autobus et cars. Après avoir obtenu son CAP de tôlier- chaudronnier et durant 7 ans, Patrick va construire des autobus sur les chaînes de montage. 

Mais il ne se voit pas assembler des pièces de carrosserie d’autobus toute sa vie : Patrick a de l’ambition, et il réalise rapidement que les opportunités de carrières seront peu nombreuses dans une entreprise qui compte 10.000 salariés.

Patrick traverse alors les monts du lyonnais pour prendre, près de Saint-Etienne, un poste de chaudronnier dans la société Marrel, spécialisée dans la fabrication de bennes pour remorques et semi-remorques. La Loire lui réussit : 2 ans plus tard, Patrick devient responsable qualité, avec de nouvelles missions : réaliser et suivre la mise en œuvre des processus de contrôle qualité, mettre en œuvre la politique qualité jusqu’à l’obtention de la norme ISO 9002.

Patrick connaît ensuite plusieurs métiers et entreprises, toujours vers plus de responsabilités : responsable qualité, responsable commercial.

En 2008, Patrick subit de plein fouet la crise économique : licencié économique à deux reprises en l’espace de 12 mois, il s’interroge sur son avenir ; l’idée de devenir dirigeant le titille : “ A l’époque, j’avais déjà des idées de monter en capital dans des entreprises, il me manquait la bonne occasion et le bon contexte pour pouvoir le faire”, témoigne t-il.

La crise terminée, Patrick relance sa carrière en 2010 et entre dans l’entreprise “Innovations et Paysage” en tant que technico-commercial. Encore une fois, il gagne la confiance des dirigeants de la société ligérienne qui fournit du matériel et solutions aux professionnels du monde du paysage, des espaces naturels, de la forêt et des collectivités : en 2012, il devient alors chef de produit, un nouveau métier et une nouvelle expérience à ajouter dans sa carrière. 

Un an plus tard, la patience de Patrick est récompensée : un des deux créateurs de l’entreprise annonce qu’il va prochainement quitter l’entreprise et vendre ses parts. Quelques mois plus tard, Patrick rentre au capital de son entreprise et en devient le Directeur Général en 2019. “Mon associé habite en Allemagne, il était donc capital que l’autre associé puisse être présent localement pour gérer l'opérationnel”.

 

Le PGM lui apporte crédibilité et assurance

Mais, malgré ses 38 années d’expérience professionnelle, Patrick sent qu’il a besoin d’être mieux armé dans les différents domaines et pratiques qu’un dirigeant doit maîtriser : finances, marketing, management….

Tombant par hasard sur une publicité de l’école pour un programme court, Patrick se renseigne sur les différents programmes proposés à emlyon business school.

Un programme attire alors son attention : le Programme Général de Management, qui forme les cadres en activité dans leur pratique du management, en leur fournissant les compétences métiers adéquates mais aussi les capacités de savoir-être nécessaires (leadership, écoute…).

“Ce qui m’a plu, c’est que le PGM proposait un programme très complet, qui couvrait tous les besoins d’une entreprise en terme de gestion” confie Patrick. 

Ne disposant pas de diplôme après le bac, Patrick doit au préalable préparer un dossier pour valider ses acquis professionnels.

Après en avoir parlé à ses associés et pesé l’engagement qu’il prenait, Patrick saute le pas : durant 20 mois, il alternera entre Loire et Rhône, entre son rôle de Directeur Général et un nouveau rôle, celui d’étudiant. Un rythme soutenu, des concessions et beaucoup d’abnégation pour parvenir à décrocher en 2019 le diplôme du Programme Général de Management

Une profonde satisfaction pour ce dirigeant de 55 ans : “Le programme m’a apporté de solides connaissances en gestion financière, en stratégie, en marketing,...beaucoup d'éléments qui me permettent aujourd’hui de mettre en application des techniques efficaces, notamment en période de crise.”

Un programme vecteur de connaissances et de savoir-être, et un diplôme vecteur aussi de confiance : “Ce diplôme m’apporte de la crédibilité en interne, non pas que je n’en avais pas, mais désormais mes équipes savent que leur directeur a fait l’effort de renforcer ses connaissances, de se remettre en cause pour pouvoir progresser dans sa pratique” analyse t-il.

Alpinisme, course à pied, cyclisme...Patrick semble avoir autant d'activités dans sa vie privée qu’il a eu des postes et d'expériences dans sa carrière professionnelle...Un parcours si riche qu’il compte même en faire un livre. Son titre ? Ambition, motivation, implication. 

Des valeurs qui ont un point commun : l’action, comme mouvement, et comme engagement.

Destiné aux professionnels, le Programme Général de Management (PGM) leur permet d’adopter une posture managériale consolidée, de développer des pratiques de pilotage et d'animation d'équipe innovantes, d’acquérir une vision globale de l'entreprise et de son environnement et de maîtriser les fondamentaux pour plus d'efficacité opérationnelle.