Transformation digitale au Groupe KP1 : communiquer et former pour transformer

01 JUILLET 2020

 

Se former à la transformation digitale, c’est ce qu’avait déjà fait Bruno Roqueplo en suivant au lui-même le certificat “Transformation Digitale des Organisation”

UNE TRANSFORMATION DIGITALE ET TOTALE

Lorsqu’on parle de transformation digitale, les projets revêtent souvent des réalités et périmètres différents. Chez KP1, c’est toute l’activité qui est en train d’être repensée : du besoin final du client à la supply chain, en passant par la conception des bâtiments en 3D. Bruno Roqueplo, PDG du groupe, témoigne : “Nous avons initié une transformation digitale tous azimuts. Nous avons tout examiné pour repenser et refondre l’activité commerciale, la supply chain, notre système d’information, qui a été le premier élément à être analysé ” Débutée fin 2018, cette transformation s’incarne par un plan baptisé KP_2.0, en référence à un vocable modernisant la marque KP1. Au cœur du projet et du métier du groupe, la technologie BIM (Building Information Modeling), qui propose une méthode de travail et des process qui permettent notamment de construire et d’échanger des modélisations 3D des bâtiments. Une révolution dans la manière de conduire les projets de construction, qui permet notamment de mieux communiquer avec les clients et tous les acteurs impliqués dans leur projet. 

 

Les besoins du client au début et au cœur du projet 

Comment moderniser et s’adapter aux nouveaux enjeux du marché et aux nouvelles attentes de ses clients ? C’est de cette problématique qu’est né le projet de transformation digitale.

“Nous sommes partis des besoins et usages de nos clients”, explique Bruno Roqueplo : 35 profils de clients ont été définis suivant leurs personas : de l’artisan jusqu’au directeur de groupe de BTP, le groupe place le client au cœur et à l’origine de son projet de transformation digitale. La meilleure approche, au fond, pour avancer et se transformer de manière solide et sécurisée.

Communiquer et former pour transformer 

Un challenge crucial donc pour une entreprise qui compte 1800 personnes en France et qui met les moyens pour mener à bien ce projet en cours d’élaboration. Avec un élément déterminant : communiquer dans tout l’environnement du projet et impliquer : “Après avoir présenté le plan aux actionnaires et aux différents représentants de l’entreprise, nous avons beaucoup travaillé à communiquer en interne et à impliquer les salariés dans la démarche”. Une implication qui passe par la mise à niveau des compétences de ceux directement impliqués par cette transformation : plus de 40 salariés ont participé à l’élaboration du projet en coordination avec un accompagnement d’emlyon business school. Deux cadres, plus particulièrement impliqués dans le projet, ont suivi le certificat “Transformation Digitale des Organisation” de la business school lyonnaise, qui accompagne en 17 jours les managers pour porter cette mutation au cœur de leurs organisations.

 

Se former à la transformation digitale pour réussir à mettre en oeuvre les projets de transformation digitale en interne, c’est ce qu’avait déjà fait Bruno Roqueplo en suivant au lui-même ce même certificat “Transformation Digitale des Organisation” : “Avant d’arriver à KP1, les personnes avaient parfaitement conscience des problématiques de digitalisation. Il leur manquait un catalyseur qui puisse les aider et mettre en oeuvre un plan d’actions et articuler les besoins des clients avec les logiques et modèles de notre organisation. Le certificat leur a donné les éléments pour pouvoir mener à bien ce chantier”.

 

Le certificat “Transformation digitale des Entreprises” forme en 17 jours des managers et dirigeants qui seront capables de piloter ou de suivre les pratiques de transformation digitale de leur structure.