Sandra Guillermin, diplômée du Programme Général de Management : radiologie d’un parcours scientifique et humain

30 JUIN 2020

“Quand on m’a dit que j’allais devoir faire un mémoire de 50 pages et des écrits de 20 pages, ça m’a fait tout drôle !”

Lorsqu’elle débute le Programme Général de Management (PGM) à emlyon business school en septembre 2017, Sandra Guillermin, manipulatrice radio depuis 17 ans, est un peu impressionnée.

Impressionnée mais nullement découragée, car le choix de suivre ce programme s'inscrit dans une vraie logique d’évolution de carrière, portée par une fine connaissance de ses qualités et de ses aspirations.

Scanner les corps, comprendre les machines

 L'étiquette Programme Générale de Management et emlyon business school a fait la différence.

 

“Je suis plutôt scientifique dans l’âme ; j’ai un esprit cartésien”. Dès la sortie du lycée, Sandra a une conscience assez aiguisée de ce qu’elle veut faire professionnellement. Scientifique, mais aussi humaine, et attachée à l’activité de soin : “Je ne voulais pas d’un métier que technique, ni, à l‘inverse, d’un métier purement de soins comme infirmière. Manipulateur radio est le parfait équilibre entre technique et soins.” Elle rentre alors à l’Institut de formation de manipulateur d'électroradiologie médicale de Lyon.

3 ans plu tard, Sandra débute sa carrière comme manipulatrice radio dans un hôpital privé lyonnais : accueillir et rassurer les patients, préparer l’examen, paramétrer l’IRM ou le scanner, injecter le produit de contraste… Pendant 17 ans, Sandra réalise ces opérations quotidiennement, toujours avec le même engagement.

En 2010, elle devient référente des IRM du service de radiologie et se forme pour cela : “Techniques et physique de l’IRM… Mon bagage scientifique s’est petit à petit étoffé” témoigne Sandra.

Le management, comme une évidence

Progressivement, elle s’impose comme intermédiaire entre toutes les professions du service (15 radiologues, une vingtaine de manipulateurs et une vingtaine de secrétaires médicales), dans un rôle de coordination et quasiment de management.

Portée par cette activité qui s’ajoute à sa mission de manipulatrice, Sandra demande d'accéder à un poste de manager. Mais sa direction refuse. Nullement découragée, Sandra se décide alors à se former pour pouvoir évoluer plus facilement. Sandra collecte et rassemble les informations sur les différentes écoles et programmes en management et échange beaucoup avec différents interlocuteurs sur son projet. Elle va tirer de cette recherche deux enseignements précieux : la renommée de l’école est déterminante pour le CV, et le réseau est capital pour la carrière.

Fort de ce constat, Sandra débute donc en septembre 2017 le Programme Général de Management proposé par emlyon business school, école qui pour Sandra “était la plus reconnue dans tous les milieux : médical, ingénierie et commercial”.

Pendant 18 mois, Sandra va suivre ce programme parallèlement à son métier de manipulatrice. Aidée par son employeur qui lui permet d’être flexible dans ses congés, elle utilise ses jours de congés pour étudier, travaille les soirs et souvent les week-ends : une période aussi éprouvante que structurante. 

Recrutée avant d’être diplômée

21 juin 2019, emlyon business school, campus de Lyon. Sandra soutient son mémoire devant sa tutrice et deux radiologues. Le sujet : “Intelligence artificielle et imagerie médicale : mythe ou réalité ? Un sujet qui passionne Sandra : “L’impact de la digitalisation sur les métiers est très fort, par exemple sur celui de secrétaire médical : aujourd'hui, de plus en plus d'activités sont dématérialisées : prise de rendez-vous en ligne, accueil par des patients par des bornes, radiologue qui dicte ses comptes-rendus…”

Un sujet qui la concerne directement, car Sandra a été recrutée en mai 2019 par la startup lyonnaise Deeplink-Medical, en tant que référente en solutions téléradiologiques. Sa mission : déployer une solution de téléradiologie et former les manipulateurs et les médecins afin qu’ils utilisent la téléradiologie. En effet, beaucoup d’hôpitaux publics notamment dans les zones rurales, ne possèdent plus de radiologues. Les examens de radiologie sont donc réalisés sur place et envoyés à des centres de traitement où des radiologues analysent et interprètent les images. 

 

Le Programme Général de Management, facilitateur de son évolution

En mars 2020, l’expérience prouve à Sandra que le réseau est déterminant dans une carrière : elle est approchée par une ancienne connaissance qui travaille chez Siemens et qui lui propose un poste de manager d’une équipe d’ingénieurs d’application IRM dans la société allemande.

Un véritable aboutissement pour Sandra : “C’est le type d’opportunités dont j’ai toujours rêvé, pour moi c’est le poste parfait !”, se réjouit-elle. “Et c’est clairement l’étiquette Programme Général de Management et emlyon business school qui a fait la différence !”.

Dans ce nouveau poste, Sandra va suivre l’évolution des IRM du leader mondial dans ce domaine et encadrer une équipe de 20 personnes.

Cette nouvelle page constitue une récompense de l’investissement et des sacrifices qu’elle a fait pour reprendre les études : “La charge de travail est importante et demande un investissement en temps et un engagement fort… Quand on a une vie de famille, ce n’est pas toujours facile ! Le Programme Général de Management est aussi une grosse remise en cause. Ça remet les idées en place !”, témoigne Sandra.

 

Manager d’équipe, de projet, futur manager, expert ou en reconversion, le Programme Général de Management (PGM) vous permet d’adopter une posture managériale consolidée, de développer des pratiques de pilotage et d'animation d'équipe innovantes, d’acquérir une vision globale de l'entreprise et de son environnement et de maîtriser les fondamentaux pour plus d'efficacité opérationnelle.