Global Geopolitics and Business Strategy : Un nouveau programme court proposé par emlyon business school et Geneva Graduate Institute

01 JUIN 2022

Crise sanitaire, guerre en Ukraine, cyberattaques… Les entreprises sont confrontées à un niveau d’instabilité sans précédent. Ces mouvements de fond complexes impactent les décisions stratégiques et le développement économique des sociétés. Comment les percevoir, les comprendre pour mieux les devancer ? Pour accompagner les dirigeants, emlyon business school et le Graduate Institute Geneva s’allient pour proposer un nouveau programme court intitulé “Global Geopolitics and Business Strategy“.

 

Présentation avec les professeurs Vincent Giolito et Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou, co-directeurs du programme, qui se tiendra les 5-7 septembre 2022 à Genève.

 

Pourquoi lancez-vous ce programme ?

Mahmoud Mohamedou : L’après 11 Septembre, le Covid, le conflit en Ukraine mais aussi l’asymétrie internationale ou encore les médias sociaux… Nous vivons de grands moments d’Histoire qui ont besoin d’être décortiqués et compris professionnellement. Ce qui est publié et analysé dans les médias ne suffit pas. Le changement de carte mondiale en cours exige une mise à jour du logiciel des décideurs. Ils ont besoin d’étoffer  et d’approfondir leur capacité à décoder les crises en fonction de leur business plan, de leur stratégie ou encore de la formation de leurs équipes.

Vincent Giolito : Ces 30 dernières années, nous avons assisté à une simplification de la vision du monde. Les académiques comme les entreprises pensaient que le modèle du capitalisme libéral occidental gagnerait le monde entier. Cette vision offrait une forte lisibilité aux entreprises, qui pouvaient ainsi opérer dans un contexte familier. Les derniers événements - mais aussi la relecture des plus anciens - laissent aujourd’hui entendre une autre hypothèse. Des fragmentations sont à l’œuvre, elles sont fondamentales et tellement profondes que les entreprises ne peuvent plus les ignorer. La géopolitique revient en force dans l’analyse et les décisions stratégiques. Et les dirigeants ont besoin d’être accompagnés sur ces questions.

 

Toutes les entreprises sont-elles concernées par ces enjeux ?

Mahmoud Mohamedou : Oui ! Toutes les entreprises doivent se sentir concernées et pas seulement celles tournées vers l’international. Le repositionnement en cours des puissances transcende les frontières et pénètre les sociétés. Même les petites entreprises ont besoin de percevoir les mouvements  pour parler le même langage que leurs partenaires et comprendre leur positionnement.. Un bon planificateur doit percevoir tous les dossiers en cours : ceux qui accaparent les médias mais aussi ceux qui couvent, en fonction de ses différents centres de gravité (siège social, positions stratégiques…).

L’objectif est d’être dans la coopération, l’échange, la gestion pour ne pas agir toujours dans l’urgence.

 

Quels sont les risques pour celles qui ne s'intéresseraient pas à ces questions ?

Vincent Giolito : Ils sont multiples : réputationnels  et économiques. Le conflit en Ukraine est un bon exemple : plusieurs entreprises ont été obligées de vendre, voire liquider leurs participations en Russie. Et celles qui ne l’ont pas fait ont été rapidement mises en cause, notamment via les médias et les réseaux sociaux. Alors que celles qui anticipent créent un avantage compétitif durable.

 

Comment le partenariat entre emlyon et  Geneva Graduate Institute est-il né ?

Mahmoud Mohamedou : Geneva Graduate Institute est la plus ancienne école de relations internationales en Europe. Nous échangeons avec emlyon business school depuis plusieurs mois et, de ces discussions, est né le projet d’allier nos forces et de mettre en synergie nos expertises pour accompagner les dirigeants sur les grands enjeux et les évolutions actuelles. C’est aussi une occasion pour le Geneva Graduate Institute de renforcer nos engagements avec le monde des affaires.

Vincent Giolito : emlyon business school est une institution de référence sur le business et le Geneva Graduate Institute en est une sur la géopolitique. Notre alliance permet de donner aux participants un cadre d'analyse et de prise de décisions stratégiques  qui tienne compte de l’évolution géopolitique  et des lignes de fracture.

 

A qui s’adresse-t-elle ?

A un public de dirigeants au sens large. Direction générale, juridique, stratégique, des fonctions de corporate development ou de gestion des risques. Mais aussi aux interlocuteurs des dirigeants et notamment les administrateurs et les conseillers.

 

Comment les modules sont-ils organisés ?

Ce programme court est proposé sur trois jours  et se tient à Genève les 5-7 septembre 2022. Ce format permet une approche directe, idéale pour des dirigeants très occupés. On rentre tout de suite dans le vif du sujet pour permettre un haut niveau d’échange. La rencontre entre les participants est également au cœur de la démarche et crée un effet “peer learning”.

 ---

A propos :

220515 Vincent Giolito portrait

Vincent Giolito est professeur de stratégie au département Stratégie et modèles d'entreprise de l'emlyon business school. Ses travaux se concentrent sur la stratégie et le leadership.

Il s'intéresse particulièrement à ce qu'il appelle la "glogitisation" du monde, en expliquant que la combinaison de la mondialisation et de la numérisation crée un contexte unique et nouveau nécessitant de repenser la stratégie des entreprises.

Vincent Giolito a commencé sa carrière dans le journalisme et a notamment été rédacteur en chef des pages économiques du Figaro.

 

 

 

Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou 2020-min

Mahmoud Mohamedou est professeur d’histoire et de politique internationales au Geneva Graduate Institute dont il est le directeur adjoint et le directeur de la formation continue.

Titulaire d’un doctorat en sciences politiques de l’université de New York, le professeur Mohamedou a précédemment été directeur associé du programme de recherches sur les conflits de l’Université Harvard à Cambridge au Massachusetts et professeur invité à l’école doctorale à Sciences Po Paris.

Il est l’auteur, notamment, d’une trilogie sur l’après-11 Septembre. Ses recherches portent sur le terrorisme transnational, la transformation de la guerre, la construction de l'État, les transitions vers la démocratie et le racisme. Il est le lauréat du Global South Distinguished Award 2020-2021 de l’International Studies Association (ISA).