Comment développer l’envie d’entreprendre au sein même des organisations ?

22 SEPTEMBRE 2020

Innover et porter des projets structurants au sein d’une organisation, c’est ce que permet l’intrapreneuriat. Cela répond à un besoin d’autonomie des collaborateurs et à la nécessité des entreprises de s’appuyer sur des profils stratégiques, fédérateurs et porteurs de valeurs. Mais cette démarche doit être accompagnée et communiquée en interne. Alors comment développer et encourager l’intrapreneuriat ? Éléments de réponse

L’intrapreneuriat, qu’est-ce que c’est ?

Ce néologisme est une contraction entre le préfixe « intra » et le nom « entrepreneur ».
Il permet à un collaborateur de lancer un projet innovant, en le menant de A à Z, dans son entreprise. Il devient entrepreneur tout en restant salarié. Ainsi, la prise de risque est maîtrisée. Il peut s’appuyer sur les ressources de sa structure pour avancer ses idées et trouver des financements et des appuis. Et il assouvit sa soif d’entreprendre.

Du côté de l’entreprise, l’intrapreneuriat est source d’innovation. Lancement de produit ou de service, détection d’un nouveau marché… la création de valeur est forte. Les intrapreneurs sont des profils clés sur lesquels la direction peut s’appuyer.

Qui peut devenir intrapreneur ?

N’importe quel collaborateur ou manager ayant une fibre entrepreneuriale. Aujourd’hui, de plus de plus de personnes ont des idées de business et souhaitent les mettre en place pour s’épanouir. Face à cela, les entreprises ont un besoin constant d’innovation, pour faire face à l’évolution rapide du marché et des concurrents.

L’intrapreneuriat répond aux besoins des deux parties : l’entreprise ne voit plus partir ses talents et compte, dans ses effectifs, des porteurs de projets innovants. En développant le capital humain, elle motive ses équipes, innove et assure sa pérennité. Quant à l’intrapreneur, il met en pratique ses idées, gagne en autonomie et s’appuie sur une structure déjà installée.

Attention, l’intrapreneuriat est une démarche à formaliser. Pour fonctionner, elle nécessite de l’autonomie et de la confiance mais aussi des compétences. Il faut également s’assurer d’avoir les ressources nécessaires en interne, et mettre en place des règles et un accompagnement.

emlyon_intrepreneuriat_3

Comment mettre en place l’intrapreneuriat ?

En commençant par encourager cette pratique. L’entreprise doit communiquer sur le fait qu’il est possible d’être intrapreneur. Pour cela, plusieurs choses peuvent être mises en place comme une boite à idées dans laquelle les salariés déposent leurs suggestions de projets, ou un concours d’idées, sur un thème prédéfini, au cours duquel les salariés pitchent leurs suggestions. Dans tous les cas, un jury doit statuer sur le/les meilleur(s) concept(s) et l’entreprise met ensuite à disposition des gagnants les moyens nécessaires à son développement.

Quels moyens proposer pour favoriser l’entrepreneuriat ?

Certaines entreprises formalisent l’intrapreneuriat avec la création d’incubateurs. L’intrapreneur a ainsi à disposition des professionnels et une équipe dédiée à l’accompagnement de son innovation. Une fois l’idée concrétisée, il peut reprendre son poste initial ou évoluer à un nouveau poste, en lien ou non avec son projet.

Plus simplement, le salarié peut accorder une partie de son temps de travail au lancement de son concept. Il dispose des moyens humains et matériels de l’entreprise (service comptabilité, bureau d’études, développeurs, matériel informatique…).

Se former à l’intrapreneuriat

Outre les moyens, la question des compétences est centrale. L’intrapreneur a généralement un profil débrouillard, créatif et tenace. Il aime expérimenter et doit être capable de gérer les différentes parties prenantes d’un projet. Sa connaissance de l’entreprise est fine et il fédère un réseau. Il est également familier des méthodes agiles, comme le design thinking, qui permettent d’aboutir un projet et d’impliquer les équipes.

Ces compétences comportementales se travaillent et s’acquièrent par la formation. emlyon business school propose un certificat « Intrapreneur : acteur de l’innovation ». Il permet, sur un peu plus de 10 jours, de découvrir les facteurs clés de succès pour concevoir une stratégie d'entrepreneuriat d'entreprise, d’explorer les différentes étapes de mise en place et d’accroitre son leadership pour motiver et engager les équipes.